Je suis victime d’une discrimination/agression homophobe, transphobe ou sérophobe

Pour nous contacter en cas d’urgence
Tél. : +33(0)6 17 55 17 55
Email : urgence@ravad.org

Maître Jean-Bernard Geoffroy
Tél. : +33(0)6 07 60 67 42

Le Réseau d’Assistance aux Victimes d’Agression et de Discrimination (RAVAD), créé le 13 mai 2005 (Journal Officiel du 30 Juillet 2005 (création) et du 7 juin 2008 (modification) qui a pour Statuts, est une association qui assiste les victimes d’agressions et de discriminations, en particulier pour les agressions en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. C’est un acteur du monde LGBT (Lesbien, Gay, Bi et Trans) qui lutte contre l’homophobie. Son président est Me Jean-Bernard Geoffroy.

Nos membres: Acceptess-Transgenre,  ADHEOS, ANT – Association Nationale Transgenre, AIDES, Agile (63), ASMF, Autre Cercle Fédération, Arc-En-Ciel Toulouse Occitanie, Bi’Cause , Centre LGBT Côte d’Azur (06), Centre LGBT Vendée (67), Comin-G, Collectif contre l’homophobie et pour l’égalité des droits, Des Ils et des Elles (84), En Trans (59), Fédération LGBT, Fierté Montpellier Pride, GAGL45 – Centre LGBT Orléans (45), Gare !, Homoboulot, Homogène, Inter-LGBT (75), ISKIS – Centre LGBTI+ de Rennes (35), J’en Suis J’en Reste – Lille (59-62), Le Girofard (33), Les Bascos (64), Les Enfants Terribles (14), Les Flamands Roses (59), L’échappée (59), LGP Lyon – Lesbian and Gay Pride (69), Nosig – Centre LGBT Nantes (44), Quazar – Centre LGBT Angers (49), Rainbow (Chalon-sur-Saône, 71), Les Séropotes, UEEH – Universités d’Été Euroméditerranéennes des Homosexualités, Shams-France, Total Respect. Tjenbé Red!

12/07/20 – tweet

Le RAVAD tweeté !
Allez le voir : Le Conseil de l’Europe en 2015 avait invité les États membres à respecter les droits des personnes intersexuées. Le 4 Juillet 2020, Mme Ingrid van Engelshoven, la ministre de l’éducation, de la culture et de la science des Pays-Bas a saisi le Parlement afin qu’il délibère sur la suppression de la mention de genre sur la carte d’identité afin notamment que les citoyens puissent « façonner leur propre identité ». Encore dans trop d’États membres, les droits des personnes intersexuées ne sont pas reconnus dans la législation. Nous demandons à nos parlementaires de légiférer conformément aux conclusions du Conseil de l’Europe en vertu du respect des droits humains. JB GEOFFROY